Histoire

Selon d’anciens écrits, les bergers de Suisse primitive partageaient de revigorantes raclettes au 12e siècle déjà. Pour ce faire, ils mettaient une demi-meule de fromage près du feu afin de faire fondre le fromage, couche après couche. Autrement dit, c’est peut-être une raclette qui a donné à Guillaume Tell les forces nécessaires pour tirer à l’arbalète. En Valais, les premières traces écrites de ce mode de préparation du fromage datent de l’an 1574. On retrouve aussi ce plat typique dans les aventures de « Heidi » racontées par Johanna Spyri. Dans ces régions, le fromage a longtemps été le principal aliment de base des habitants des alpages. Il fallut toutefois attendre le 20e siècle pour que la raclette descende dans les vallées et se mue de plat paysan en plat national suisse. Dérivé du verbe « racler », le nom de la raclette fait référence au mode de préparation traditionnel, car l’on raclait le fromage fondu sur la meule.

 

»Pour en savoir plus : Histoire du véritable fromage à raclette suisse (PDF)